L’appel du 15 février

Un logement décent pour les jeunes 

Le grand défi de la République pour sa jeunesse.

L’un des grands défis de la République pour ne pas décevoir la génération montante c’est le logement des jeunes (étudiants, apprentis en alternance et jeunes travailleurs). Leurs revenus, la plupart du temps, ne permettent pas d’avoir un logement décent, malgré les efforts de Régions et alors que les résidences universitaires, pour les étudiants, couvrent moins de 10% des besoins

Les signataires de ce texte ont bien conscience que le logement en France, au-delà des jeunes, est un problème qui touche des millions de gens, notamment les personnes au SMIC et de plus en plus, les classes moyennes en cours de paupérisation.

Cependant, à court terme, nous avons voulu proposer des mesures pour améliorer les capacités de logement pour les jeunes. 

Il nous paraît important de rappeler que le logement social n’est pas le logement uniquement pour les « cas sociaux », qui bien sûr doivent être aidés, mais qu’il doit être un véritable 

« logement solidaire ».

Neuf propositions :

O

1

Allocation du RSA à tous les jeunes de 18 à 25 ans (sous conditions).

O

2

APL de 260 euros à tous (étudiants, formation en alternance et jeunes travailleurs).

O

3

Déductions fiscales et exonération de la taxe foncière à tous les particuliers louant un logement décent au loyer adapté, encadré et aux normes environnementales,

O

4

Augmentation des PLAI dans les programmes des bailleurs sociaux dont 5% seront prioritairement dédiés aux étudiants, apprentis et jeunes travailleurs. Ces programmes seront évidemment mis en œuvre dans les villes universitaires ou dans les secteurs où des écoles et centre de formation sont implantés

O

5

Remise en place d’un ISF dont une partie des recettes abonderont ces aides. Cette mesure a aussi une portée symbolique de solidarité nationale en cette période de crise.

O

6

Création d’une plateforme numérique nationale des offres.

O

7

Mise en place d’un dispositif : « le logement pour tous » garantissant à tous les étudiants un logement d’au minimum 14 m2,

O

8

​Renforcer le dispositif de la garantie « Visale » faisant de l’Etat (sous conditions aussi) le garant en dernier recours.

O

9

Mise en place d’une « task force » autonome par région, intégrant toutes les parties prenantes, et responsable des résultats vis-à-vis de la Région. Car nous proposons que les Régions soient « chefs de file » de cette politique, avec le concours des départements (RSA) et un abondement sérieux de l’État.

Signataires :

Club D12 (Jean-Marie Cambacérès)

Club Blanqui Bordeaux ( Philippe Dorthe)

 Nouvelle Jeunesse Socialiste (NJS) (Rémy Goubert)

Stéphane Saint-André ( ancien député du Pas de Calais)

Observatoire Régional de la parité d’Occitanie  (Geneviève Tapié)

Culture et ambition Toulouse  (Florence Ginisty) 

2022, des idées et des hommes (Didier Le Bret)

Les rencontres de Villemur (Daniel Régis)

Jean Levain (auteur de « Logement aidé, comprendre pour décider »)

Franck Verherbruggen (ancien animateur de la campagne de Pape Diouf. Marseille)

Nila Mitha (défenderesse de la qualité de vie intergénérationnelle. Asnières sur Seine)

Signer l'appel du 15 février