Bureau national de D12 par zoom le 11 septembre

Le Bureau National de D12 s’est réuni le 10 juillet à 21h par vidéo conférence sous la présidence de Jean-Marie Cambacérès. Ce dernier commença par remercier les présentes et les présents, et s’excusa de la date et de l’heure tardive, ce qui explique les quelques excuses, mais c’était le seul créneau possible pour réunir le Bureau avant le 14, comme nous l’avions promis la dernière fois. Il remercia aussi Florence Ginisty pour l’organisation technique de la réunion.

Avant de passer à l’ordre du jour, il informa les membres du Bureau qu’il avait déjeuné avec François Hollande à midi à Paris et qu’il pourrait ainsi leur donner de nombreuses informations en fin de réunion.

Ordre du jour :

- Analyse politique des municipales et du remaniement ministériel.

- Questions internationales. Débat introduit par Jean-Louis Aupicon.

- Divers.

1) Analyse politique.

Jean-Marie Cambacérès rappela rapidement les analyses faîtes par D12 depuis le deuxième tour : une poussée verte mais pas de vague (seules 5 ou 6 grandes villes aux verts), bonne tenue et progrès des élu(e)s et candidat(e)s PS (Paris, Montpellier), parfois seuls (Lille, Dijon), très bonne résistance de LR (50% des villes de plus de 9000 habitants), échec total d’En Marche, effacement de LFI et stagnation ou baisse du RN (malgré Perpignan). Surtout abstention importante. Au-delà du coronavirus, il faudra se pencher sur ce phénomène touchant tout le monde mais surtout les jeunes et certains quartiers.

Les déclarations de Mélenchon et d’EELV depuis, montrent l’échec prévisible de l’union à tout prix des appareils voulue par Olivier Faure. Cela est une chimère et nous amène dans le mur. Il faut rapidement reconstruire une grande force entre Mélenchon et Macron et ne pas laisser l’écologie aux écologistes.

Plusieurs présents prirent la parole notamment Philippe Dorthe et Florence Ginisty. Philippe Dorthe se dit inquiet pour l’avenir, car même en disparaissant petit à petit, certains socialistes semblent heureux de cette situation et s’en accommoder. Florence Ginisty indique que les nominations de Dupont-Moretti et Roselyne Bachelot risquent de faire plaisir à un certain électorat aimant les « grandes gueules ».

2) International.

Jean-Louis Aupicon introduisit le débat sur ce sujet et avait envoyé un peu avant une note à tous sur ce sujet.

Après une présentation très intéressante, plusieurs participants prirent la parole notamment : Philippe Dorthe, Florence Ginisty, Jean Levain ou Nila Mitha.

Jean Levain précisa que l’interview de JMC sur YouTube réalisé par l’équipe YouTube de D12 en février, était équilibré et pouvait servir de synthèse. Il demanda à ce que notre texte soit plus précis sur le rôle de l’Europe, du commerce extérieur et rappela l’importance de la Francophonie. Philippe Dorthe rappela l’importance de l’Océan de par les territoires français d’outre-mers ainsi que du tourisme étranger.

Jean-Louis Aupicon dit qu’il tiendrait compte de toutes ces remarques. JMC rappela la méthodologie : pour le moment D12 en est dans la phase de discussions sur les trois grands chapitres. Quand cela sera fini, nous aurons une séance de finalisation, puis lancerons une consultation pour tester nos idées.

3) Divers.

- Jean-Marie Cambacérès rappelle que devant l’échec prévisible de la stratégie d’union des appareils voulu par Olivier Faure et amenant à une impasse pour les élections à venir notamment présidentielles, et alors que la force du thème de l’union est toujours fort, il est temps de lancer l’initiative de la Société Civile que nous préparons depuis janvier. Elle va avoir lieu dans quelques jours, tout est prêt (texte, liste, plateforme…). D12 est engagé dans ce processus depuis le début et devra s’engager encore plus dès qu’elle sera lancée pour bien enclencher le processus, car elle doit rester le plus longtemps société civile avant que les élus et les politiques la rejoignent si elle réussit. Toutes celles et tous ceux qui sont actifs sur les réseaux sociaux seront mis à contribution. JMC engage donc tout le monde à finaliser la liste de 100 noms proches (qu’il avait déjà demandée) pour qu’ils s’inscrivent sur la plateforme dès qu’elle sera opérationnelle. Puis nous mobiliserons les 1000 membres de D12, puis tous nos réseaux et toutes nos connaissances.

Plusieurs présents prirent la parole : Philippe Dorthe, Daniel Régis, Nila Mitha, Florence Ginisty et Geneviève Tapié. Cette dernière eut une excellente idée pour contacter un certain nombre d’ex-élues et élus qui étaient un peu seuls maintenant et qui seraient heureux de nous rejoindre.

JMC indiqua que très prochainement, il donnerait des informations sur tout cela et que nous ferions une nouvelle réunion du Bureau avant fin juillet après le lancement officiel.

- En fin de réunion, JMC donna quelques informations sur une procédure dite de « rappel » existant à Taïwan et qui vient de fonctionner, permettant à une population de demander (sous certaines conditions exigeantes) le retrait d’un élu (un maire en l’occurrence) ayant « failli ».

Ce système pourrait être une partie de la réponse en direction de celles et ceux qui ne votent plus car disant qu’une fois les responsables élus, ils ne peuvent plus rien pour les contrôler. Nous en reparlerons.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée.


5 vues0 commentaire